Mogettes de Vendée

28 août 2017
Blog post

Temps de préparation
4 hours

Temps de cuisson
2 hours

Nb de personnes
2 à 3 personnes

Difficulté
3/5

Bourrée d’actif apaisants, la mogette est le plus naturel des anti-stress (parole de Vendéen !). Prenez-en de la graine, la mogette, comme tous les légumes secs fait partie des rares aliments qui apportent à la fois des fibres et des protéines, du fer mais aussi du calcium !

On y retrouve également de nombreuses vitamines du groupe B indispensables à l’équilibre nerveux ainsi que du magnésium qui atténue donc les effets du stress. Pauvres en lipide, elles constituent la base d’une alimentation équilibrée (si si, toujours parole de Vendéen).

Malheureusement, elles peuvent être difficiles à digérer quand on a les intestins un peu fragiles (à cause des fibres). C’est pourquoi je vous la propose en recette « light ». A noter : cette recette est impérativement à commencer la veille…

  • Temps de préparation : 4h
  • Temps de cuisson : 2h
  • Temps total : 7h
  • Nb de personnes : 2 à 3 personnes
  • Difficulté : 3/5

Ingrédients

  • 300 g mogettes bio
  • 2 à 3 carottes bio
  • Un peu • Du thym et du laurier bio ou du jardin c'est encore mieux !
  • 1 tranche tranche de jambon de Vendée à poêler par personne
  • 1 noisette de beurre demi-sel bio
  • Un peu de fleurs de sel

Matériel

  • 1 grand faitout ou une cocotte minute
  • 1 grande passoire

Instructions

  • 1)

    Fuyez les bocaux de mogettes de Vendée tout prêts aux sauces bourrées d’additifs et suivez pas à pas cette version légère comme une plume… Tout d’abord, choisissez donc des mogettes en sachets, en légumes secs et non en bocaux. Et de préférence optez pour des bios. Personnellement, j’achète ceux de la marque « Vitalité », trouvée chez Leclerc.

  • 2)

    Pour commencer, triez les mogettes, ne garder que les grains « lisses ». Les mettre ensuite à tremper toute une nuit (au minium 4H) dans une grande casserole (personnellement j’utilise une cocotte) avec un couvercle remplie d’eau pour qu’elles soient bien trempées. Bien les rincer avant de consommer, notamment pour éviter toute traces éventuelles de gluten. En ce qui concerne la quantité, c’est selon les goûts. Cependant, je conseille une belle « poignée » par personne pour ne pas alourdir la digestion et jusqu’à un verre selon les sensibilités. Mais vous pouvez très bien en faire plus pour en conserver pour le brunch du lendemain (ou pour le souper).

  • 3)

    Le lendemain, une fois que les mogettes ont bien fait trempette tout une nuit, les rincer puis les remettre dans une grande casserole/faitout/cocotte. Recouvrir les mogettes complètement d’eau (les plonger dans 2 à 3 fois dans leur volume d’eau non salée). Puis mettre la casserole sur le feu et faites cuire les mogettes 2 heures environ avec les aromates (ou 45 minutes à la cocotte avec les aromates). Personnellement, avec mes plaques à induction allant de 0 à 12 je mets à 6 pour cuire les mogettes.  Vous pouvez voir visuellement les mogettes s’épaissir et grossir dans l’eau. Si jamais il n’y avait plus d’eau, en remettre ! Les mogettes doivent toujours être recouvertes d’eau.

  • 4)

    Puis arrêtez le feu, vider les mogettes dans un égouttoir et rincez-les doucement à l’eau froide en prenant soin d’évacuer toute l’écume formée par l’ébullition.

  • 5)

    Nettoyez votre casserole, puis remettez les mogettes à cuire dans de l’eau chaude avec un peu de thym et/ou de laurier (ou autres aromates de votre choix) et un peu de fleur de sel. Portez à nouveau votre faitout à ébullition une quinzaine de minutes. Le niveau d’eau doit toujours être au-dessus des haricots de Vendée, rajoutez de l’eau entre deux si nécessaire. Attention, il ne faut pas « bouillir » les mogettes car elles se transformeraient en « purée ».

  • 6)

    En parallèle, faites cuire les carottes coupées en rondelles au cuit vapeur une vingtaine de minutes. Ainsi qu’une tranche de jambon de Vendée à poêler dans une poêle légèrement graissée au préalable au beurre demi-sel vous diront les Vendéens.

  • 7)

    Une fois l’ensemble prêt, mélangez les mogettes et les carottes dans le faitout ou dans une poêle. Servir avec le jambon et saupoudrez de persil haché finement. Si vous le digérez, ajoutez une noisette de beurre demi-sel sur les mogettes. Certains aiment également y ajouter un peu de moutarde.

    mogettes bio

Servir accompagné

D’un bon morceau de pain de campagne sans gluten.

Variante

S’il vous reste des mogettes, vous pouvez les savourer le lendemain, froides, accompagnées d’une vinaigrette et de quelques rondelles de tomate. Ou alors pour le brunch sur une tartine.

Note

Je vous déconseille fortement de consommer l’eau de cuisson de vos mogettes qui est chargée en FODMAP. Je vous invite également à bien vérifier la composition du jambon de Vendée car certaines marques contiennent malheureusement du blé (donc du gluten). Dans ce cas préférez accompagner vos mogettes d’un blanc de poulet.

Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir !

Gilbert Keith Chesterton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Précédent Suivant