Pain perdu improvisé

18 juin 2018
Blog post

Nb de personnes
Pour 2 grandes tranches de pain perdu (ou 4 plus petites)

Difficulté
1/5

L’avantage, normalement, avec le pain perdu, c’est d’utiliser du pain un peu passé. L’idée est bien sûr de l’utiliser plutôt que de le jeter. Et j’adhère complètement à ce concept, tous comme à a celui d’utiliser des bananes trop mûres pour un banababread ou des pancakes à la bananes.

Seulement voilà, quand on mange #sansgluten, souvent on a son propre pain spécial « pour soi » contrairement au reste de la famille. Qu’il soit fait-maison ou acheté, généralement en une à deux tartines par jour (pour le petit dej par exemple) et bien il ne reste vite pas grand chose (personnellement je congèle des tartines tranchées pour en avoir toujours sous le coude).

Du coup, vous pouvez bien sûr réaliser cette recette de pain perdu sans gluten avec votre propre pain fait-maison (des recettes à ce sujet arrivent bientôt sur le blog), mais aussi avec n’importe quel pain tranché sans gluten disponible en grande surface. Encore, une fois, l’important c’est de ne pas jeter 😉

Mais attention, ne consommez jamais un pain qui vous parait « suspect ». Dont la date de consommation est dépassée, qui a une mauvaise odeur ou qui présente des « tâches » sur sa mie.

A vos poêles !

Imprimer la recette
  • Temps total : 15min
  • Nb de personnes : Pour 2 grandes tranches de pain perdu (ou 4 plus petites)
  • Difficulté : 1/5

Métériel

  • 1 grand saladier
  • 1 grande poêle

Ingrédients

  • 2 à 4 tranches de pain sans gluten (j'aime celui au céréales)
  • 50 cl de lait végétal ou animal de votre choix Personellement j'aime réaliser cette recette avec du lait de noisette ou du lait de soja
  • 2 cuillères à soupe d'huile de coco désodorisée ou non (c'est selon vos goûts)
  • 1 oeuf assez gros et bio de préférence
  • 1 cuillère à soupe de sucre complet ou a défaut du sucre roux, de la cassonade etc.

Instructions

  • 1)

    Pour réaliser votre pain perdu, dans un saladier, mélangez l’œuf entier et le lait jusqu’à que cela soit bien homogène.

  • 2)

    Faites chauffer la poêle avec en son centre l’huile de noix de coco et le sucre.

  • 3)

    Tremper sans modération recto et verso vos tartines dans le mélange oeuf/lait.

  • 4)

    Une fois bien imbibées, faites les saisir dans la poêle. Personnellement, 3 minutes de chaque coté suffisent, mais après c’est selon les goûts.

  • 5)

    A déguster chaud ou tiède (mais pas froid !) avec l’accompagnement qui vous fait envie (voir ci-dessous).

Servir accompagné

Comme sur la photo, j’adore déguster le pain perdu avec une boule de glace vanille (il en existe dans le commerce de la bio et sans gluten, voir sans lactose chez certaines marques) ainsi que quelques fruits rouges selon la saison (framboises, mûres, fraises etc). Mais finalement, le pain perdu s’accompagne de toutes les glaces (surtout les sorbets !) et avec tous les fruits.

Variantes

  • Certains aiment également saupoudrer de sucre glace après la cuisson. Personnellement, je m’en passe car le pain sans gluten (souvent à base de farine de riz et/ou de mais) a un indice glycémique élevé. Sans compter le sucre que nous avons déjà mis dans la poêle au moment de la cuisson 😉 Préférez peut-être un peu de vanille en poudre par exemple ou un peu de cannelle, bien meilleur pour la santé et qui relève le goût naturellement !
  • D’autres aiment faire « flamber leurs tartines dans la poêle », notamment à l’Armagnac ou au rhum. Si vous aimez et digérez l’alcool, c’est à vous de voir 🙂
  • Cette recette fonctionne également avec des restes de brioche. Mais attention, dans ce cas coupez vos tranches assez épaisses pour pas qu’elles s’effilochent une fois imbibées.

La sobriété est une option heureuse qui produit une vie allégée, tranquille et libre. Le bonheur n’est pas dans la possession, l’avoir, mais dans l’être. Pierre Rabhi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Précédent Suivant